servi au volant

Ariana Pirela Sánchez

Dimanche 23 août 2020

Titre: Résonance

Musique:  Alaskan Tapes – Waiting, Petit Biscuit – Jungle, Olafur Arnalds, Hands Be Still, Feathered Sun, How Stranger, Nicola Cruz, Quincha, Montoya.  La musique a été mixée par Ariana Pirela Sánchez. 

Chorégraphie et interprétation: Ariana Pirela Sánchez

Crédit photo: Stéphanie Huard

À propos:

Cette œuvre est née du désir de rechercher le mouvement dans mon identité de femme. L'expérience globale du confinement nous a obligés à devoir être à la maison pour se protéger contre la maladie possible du COVID 19. Nous avons été forcés à être à l'intérieur de la maison et cela m'a permis de me plonger dans mon processus intérieur. Pendant ce temps, même sans le vouloir, une grande variété de choses se sont passées. Et ce ainsi que la transformation est survenue. 

Une transformation, une découverte de moi-même, une rencontre avec mon identité.

Au fil des jours, j'ai progressivement dégagé et enlevé des couches, j'ai vécu un combat entre obscurité, incertitude et lumière et certitudes. J'ai traversé la peur, l'anxiété et le doute. Toutes des sensations que j'ai connues auparavant mais que cette fois-ci la maison m'a permis d'aller plus loin.

Dans cette pièce, j'explore différents aspects de qui je suis afin de me voir dans un nouveau contexte. Je me retrouve dans l'angoisse de l'espace vide, j'accompagne le calme de la permanence et j'embrasse les réalités de l’intemporalité. 

C'est une œuvre qui parle d'une femme qui lutte pour être, d'une femme qui n'a pas réussi à montrer qui elle est et qui passe par des transformations pour retrouver l'essence de son être. Une femme qui a peur de l'enfermement et qui as peur de perdre les espaces de travail acquis lors de la migration.

Elle s’écrit et se décrit elle-même, elle explore la peau et incarne le mouvement comme un langage poétique qui se présente de différentes manières. 

L’œuvre se déroule en trois actes :

1.-L'âme dans l’obscurité cherche la lumière : elle est abordée à travers d’une métaphore en mouvement. 

2.- La sortie de la nuit : La femme enlève son masque. 

3.-Transformation vers la lumière : La femme se découvre, se voit à soi-même et s’accepte. 

Biographie de l'artiste:

Ariana Pirela Sánchez est titulaire d'un baccalauréat en communication avec une majeure en arts audiovisuels de l'Université catholique Andres Bello de Caracas. Elle a fait sa formation professionnelle en danse à L’école de danse de Québec et travaille à Montréal en tant qu’interprète, chorégraphe, chercheuse et professeur de danse. Elle collabore également en tant que journaliste culturelle et critique de danse et a récemment commencé à développer sa pratique dans la réalisation de films de danse. Elle a également donné une conférence sur le patrimoine culturel à l'Université San Gerónimo de La Havane à Cuba.

Son œuvre s’inscrit dans une démarche imprégnée d’une quête intérieure. Avec une approche intimiste, Son travail se construit sur la recherche de l’identité et les éléments qui en font partie. Elle s’inspire des enjeux politiques ainsi que des relations humaines et la condition de la femme as une place importante dans sa pratique.  Elle explore des réalités quotidiennes et s’intéresse à la construction de l'identité autant personnelle que collective.  

Elle a présenté son travail chorégraphique à Montréal au Festival Vue sur La Relève, Cuisine Ta Ville et Phénomena Festival, au Mexique au CAMP-iN Festival, à Toronto au New Blue Dance Festival, à Sherbrooke chez RURART et à Québec au Symbiose Festival.

Liens: 

https://www.facebook.com/arianapirelasanchez

  • Noir Vimeo Icône
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Twitter Icon

Résidence Annuelles 2020 et 2021 au CASJB | Arts de la Scène Estrie

en partenariat avec la Ville de Sherbrooke