FDCS

Un événement artistique extérieur où la danse se fait point de rencontre pour la communauté. Se déroulant au lac des nations, centre ville de Sherbrooke, pendant la dernière semaine du mois d’août, le festival propose huit jours de programmations chaque soir.

Le projet :

Nicolas Zemmour immigre au Québec en 2019, il choisit de s’installer à Sherbrooke où il fonde sa compagnie, le ZemmourBallet.

Nicolas Zemmour s'implique rapidement dans le milieu de la danse estrien en offrant notamment des classes à l'intention des interprètes professionnels. Il tisse également de nombreuses collaborations avec des organismes culturels de la région. Il participe entre autres à une activité de médiation culturelle organisée dans le cadre de la Série danse du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke et il crée trois courtes chorégraphies pour un concert de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke. C'est grâce à son dynamisme et ses nombreux projets dans sa communauté d'accueil qu'il est nommé artiste en résidence au Centre des arts de la scène Jean-Besré en 2020 et 2021.

En février 2020, le ZemmourBallet organise une soirée pour présenter la démarche artistique de la compagnie et sa façon de créer de la danse. Nous avons aussi permis à une dizaine de danseurs et danseuses de participer à une soirée d'improvisation dansée. Les activités de la compagnie ont cependant été interrompues peu après par la pandémie.

Néanmoins, afin de pouvoir offrir un accès à la danse pendant cette période, nous avons réalisé, avec l'accord de la santé publique, un Festival de danse servi au volant qui se déroulait sur 8 soirées, du 22 au 29 août 2020, réunissant 24 artistes qui ont présenté un solo ou un duo d'une durée de 10 minutes.
Le concept de l'événement plaçait les voitures en demi-cercle devant une scène extérieure installée dans l'un des stationnements du Centre Culturel de l'Université de Sherbrooke. Les phares des voiture étaient utilisés pour éclairer les artistes et la musique était diffusée en direct par la radio universitaire CFAK. Les spectateurs pouvaient ainsi synthoniser le poste de radio dans leur voiture, comme au ciné- parc.

Ce projet respectait toutes les demandes de la santé publique, tout en permettant aux interprètes de retrouver la scène et au public de venir voir de l'art vivant. Alors que les salles de spectacles étaient encore fermées, le Festival de danse servi au volant a été une initiative originale pour soutenir le travail des artistes et la diffusion de la danse en temps de pandémie. L'événement a accueilli plus de 1000 spectateurs, en provenance de partout au Québec.

Dans cet élan incroyable, la deuxième édition estivale a eu lieu du 18 au 22 août 2021, avec des mesures sanitaires allégées qui ont permis le Festival de danse amène ta chaise. Plus de 20 artistes en danse et 15 poètes ont présentés leurs oeuvres devant plus de 300 spectateurs.

En janvier 2021, Nicolas Zemmour entreprend la création de Lemniscate, œuvre chorégraphique pour trois interprètes présentée à la Salle Maurice O'Bready le 3 avril dernier, avec le soutien du Centre des arts de la scène Jean-Besré et du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.

Le ZemmourBallet souhaite, pour août 2022, mettre sur pied le Festival de danse contemporaine de Sherbrooke.

Un événement artistique extérieur où la danse se fait point de rencontre pour la communauté. Se déroulant au lac des nations, centre ville de Sherbrooke, pendant la dernière semaine du mois d’août, le festival propose huit jours de programmations chaque soir.

Ce sont donc des artistes, en provenance de la région et d’ailleurs, d’origines culturelles diverses, que l’on pourra voir à tour de rôle sur scène pendant une semaine et qui fera étalage de toute la richesse de la danse au Québec.

Cette formule permet au public de découvrir une variété de styles et de démarches en danse contemporaine, offrant plusieurs portes d’entrées aux néophytes pour l’appréciation et la compréhension de cette forme d’art. Chaque représentation sera filmée et diffusée en direct sur Internet afin de permettre au plus grand nombre de pouvoir assister à l’événement.

Chaque soirée sera précédé d’interventions ciblées dans différents arrondissements de la ville, avec la tenue pour la première année de six à huit ateliers offerts entre le 1er juin et le 15 août, offerts en partenariat avec des organismes communautaires afin de rejoindre des clientèles diverses et intergénérationnelles : familles défavorisées, nouveaux arrivants, communautés culturelles, jeunes en difficulté, etc. Les ateliers viseront notamment, mais pas exclusivement, les secteurs Mont-Bellevue, des Jardins-Fleuris, Ascot et le centre- ville.

Ces ateliers seront offerts, en collaboration avec des organismes qui œuvrent auprès de clientèles cibles, par exemple : le Service d’aide aux néo-canadiens, Culture du cœur, Le Tremplin 16-30, les classes de francisation du Centre Saint-Michel, etc.

Ces ateliers sont un aspect essentiel du projet, qui permettra au festival de s’ancrer dans différents quartiers de la ville et de créer des liens avec la population issue de diverses communautés culturelles, de façon à démocratiser davantage la danse contemporaine et de faciliter l’accès à des manifestations artistiques. Les ateliers feront bouger les participants, mais seront également une occasion d’échanges avec les artistes, sur leur métier et leur parcours, tout en permettant de présenter leur travail à travers un court extrait chorégraphique.

Le lieu pressenti pour le festival est le parc Jacques-Cartier, un point central de la ville, facilement accessible à pied, à vélo et en transport en commun. Reprenant l’idée d’un festival de musique estival, l’événement se veut festif et convivial, où les spectateurs s’installent dans l’herbe. Nous attendons près de 500 spectateurs par soirées en présence.

Nous souhaitons que le festival soit présenté à des tarifs abordables pour tous, afin qu’il soit un événement rassembleur, accessible pour l’ensemble de la population. À ce jour, selon les mesures sanitaires en vigueur, les réservations sont obligatoires pour les événements extérieurs, mais nous espérons qu’à l’été 2022, ces mesures se seront assouplies et qu’il sera possible pour les passants de s’arrêter et d’assister aux représentations s’ils le désirent.

Objectif du projet :

Avec le Festival de danse contemporaine de Sherbrooke, le ZemmourBallet souhaite faire vivre la danse dans la ville et l’amener plus près des gens. Nous désirons sortir la danse contemporaine des lieux de diffusion, souvent considérés

élitistes, pour la rendre accessible à tous, et surtout l’ancrer davantage dans la communauté. Nous croyons que la danse peut être un pont entre les différentes cultures, car au-delà des mots, elle offre un langage commun à tous. Elle est donc une belle façon d’intégrer davantage des clientèles marginales à la vie culturelle de la ville. La tenue des ateliers permettra un rapprochement du milieu communautaire et du milieu culturel, qui pourront mener à davantage d’actions concertées entre les deux sphères.

L’événement participera également au développement du public pour la discipline de la danse. Sa présence extérieure dans un lieu public de la ville permettra de rejoindre des gens qui ne sont pas a priori attirés par la danse contemporaine. Ce nouveau public entraînera par ailleurs des retombées positives pour l’ensemble du milieu avec une augmentation de la fréquentation pour les activités en danse dans la région.

Le festival se veut par ailleurs une plateforme pour les artistes en danse sherbrookois et estriens, en leur offrant une visibilité et un tremplin pour leur pratique artistique. Nous souhaitons ainsi contribuer à l’effervescence de la discipline et participer au développement de la danse professionnelle dans la région. Nous espérons que cette initiative permettra de favoriser la rétention des artistes et d’attirer des professionnels de l’extérieur. L’événement aura un impact important sur le secteur de la danse à Sherbrooke.

Les retombées attendues sur le développement de l'organisme et sur les collectivités visées :

Le ZemmourBallet souhaite continuer l'ancrage de la compagnie dans sa communauté d'accueil. Depuis son arrivée à Sherbrooke, il s'implique activement dans son milieu pour faire rayonner la danse dans sa région et participer au développement de la discipline. Avec ce troisième festival, il enrichit l'offre en danse au niveau local. Il participe également de ce fait à la reconnaissance du travail de création des artistes et organismes qui ont choisi de s'installer en région et au Québec pour pratiquer leur art.

Après une année pandémique extrêmement difficile pour les artistes et compagnies, et plus particulièrement en danse, de trouver des dates de représentations, de se produire sur scène devant public, il est donc important qu'en Estrie nous ayons un festival de danse contemporaine pour aider le développement de la discipline.

Le ZemmourBallet a été reconnu comme Organisme Culturel de la Ville de Sherbrooke et que la compagnie deviendra un membre résident permanent au CASJB en 2022.


La Ville de Sherbrooke, qui a deja participé financièrement aux deux festivals précédents, et prévoirai de participer encore plus activement pour cette troisième mouture de festival.

Les retombées et moyens :

- Nouer des partenariats fructueux avec des organismes communautaires
- S’impliquer auprès de clientèles en marge de la culture (familles défavorisées, nouveaux arrivants, communautés culturelles diversifiées, etc.)

- Démocratiser l’accès à des spectacles de danse
- Faire voir la danse, l’amener là où les gens se trouvent
- Mobiliser la population et le milieu culturel autour d’une manifestation artistique
- Développer de nouveaux publics pour la danse
- Soutenir la création, prod et la diffusion en danse au Québec - Participer au développement et à l’effervescence de la discipline sur le territoire
- Faire rayonner Sherbrooke comme une ville culturelle dynamique en danse

Le premier indicateur sera en lien avec les partenariats établis avec des organismes communautaires et la relation qu’il a été possible d’établir avec leur clientèle cible. A-t-il été possible de rejoindre des organismes qui couvrent tous les quartiers souhaités? Leur implication dans le projet a-t-elle permis de créer des liens avec de nouveaux publics?

Le deuxième indicateur concernera le nombre de participants aux ateliers dans les divers quartiers, plus particulièrement à savoir si les clientèles ciblées sont bien représentées dans ces activités.

Le troisième indicateur concernera le nombre de spectateurs présents au festival lors des représentations à l’extérieur. Est-ce que les participants aux ateliers se sont transformés en spectateurs? Nous essaierons de recueillir le plus d’informations démographiques possibles pour analyser le

profil des spectateurs et évaluer l’impact sur le développement des publics.

Partenaires :


ZemmourBallet : Organisateur

CASJB : Centre des Arts de la Scène Jean Besré, Soutien financier et soutien technique.

Ville de Sherbrooke : Soutien financier et soutien technique.