TITAN

Première le 3 avril 2021

au Centre Culturel de l'Université de Sherbrooke

pour la clôture du Festival de danse servi au volant #hiver

à propos

Le tarot est un jeu ésotérique datant des temps d'antan. L'humanité est forgée dans les mythes que nous construisons. Les grands textes fondateurs de l'humanité sont autant de poésies que de découvertes à chaque renaissance de l'humanité. 

En étudiant le tarot, Nicolas découvre des chemins intérieurs qui guident l'humain dans tout le chemin d'une vie. 

Tel un voyage initiatique, cette nouvelle création sera le point de départ d'une série de spectacles sur nos arcanes et notre humanité à travers le temps.

note d'intention

Nicolas réalise que le monde va vers une sur-robotisation et s'éloigne de l'humanité. À travers cette création il souhaite nouer son art de la danse avec l'humain, le sensible tellement mis de côté surtout dans cette année de pandémie. 

Il souhaite offrir une création pleine d'amour et de partage tout en signalant la solitude et la responsabilité et notre condition d'être condamné à être libre dans un monde tellement étranger.

ce que danser veut dire pour Nicolas

Pour Nicolas Zemmour, la danse est un lieu essentiel d’« émotion », un mot qui prend
une valeur toute particulière pour lui. Il en revient aux origines du mot : ex-motion, ce qui est en-dehors du mouvement, en dehors
et au-delà du temps et de l’espace parcourus et déployés que suppose toute danse. C’est-à- dire que l’arpentage du temps et de l’espace doit mener ailleurs, au-delà d’un récit, au-delà d’un sens, au-delà d’une compréhension- explication rationnelle, dans une sorte de bulle de poésie.

Concrètement, lui, il imagine, travaille et interroge des concepts, mais son rôle n’est pas d’en imposer les réalités, les points de
vue et les leçons à ses spectateurs. Lors de sa phase créative, il se laisse aller à une phase de délire, de déclinaison, de libres associations qui l’emmènent ailleurs.

Il transcende tout cela dans sa danse, il l’infuse, grâce à son corps-outil, il le « transe- met », désireux d’installer son public dans un état second, intensément réceptif.
Pour cela, il exige de ses danseurs une extrême perfection technique - l’extra- ordinaire doit aller de soi - libérée des pesanteurs de la gravité.

 Faire une contribution 

Nous favorisons le paiement Interac car il ne nous coûte aucune commission. 

nicolas@zemmourballet.org

Autrement vous pouvez faire un don

Via Paypal ou Cartes de crédit: 

  • Noir Vimeo Icône
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Twitter Icon

Résidence Annuelles 2020 et 2021 au CASJB | Arts de la Scène Estrie