servi au volant

Sarah Maude Laliberté

Lundi 24 août 2020

Titre: Histoire sans paroles

Musique: Histoire sans paroles Harmonium

Chorégraphie et interprétation: Sarah Maude Laliberté

Crédit photo: Steven Berruyer

À propos:

Dans ce solo, Sarah-Maude Laliberté rend hommage à la musique, qui fait partie intégrante de sa vie d’artiste. Elle se questionne sur le rapport qu’a le danseur avec le 4ème art, et comment elle l’émeut et le fait bouger au quotidien. Elle s’inspire aussi des relations d’amitiés qu’elle a créées tout au long de son parcours, dans le monde de la danse, et comment ces différentes collaborations teintent son univers créatif. Sarah-Maude a choisi une musique du groupe mythique Harmonium en l’honneur de ses racines québécoises qu’elle chérit.

Biographie de l'artiste:

Sarah-Maude Laliberté n’est qu’une enfant lorsqu’on lui prédit une carrière de ballerine. Son constant besoin de danser se manifestant à un jeune âge, elle débute des cours de ballet, et en tombe vite amoureuse. À 11 ans, sa professeure Yvonne Cuturan-Fernandez l’encourage à intégrer les rangs de l’École supérieure de ballet du Québec, où une formation professionnelle lui permettrait de développer son plein potentiel. Souhaitant réaliser ses rêves, Sarah-Maude auditionne, et une merveilleuse aventure débute.

Lors de son parcours, le Prix du meilleur accomplissement artistique et technique lui est remis, à plusieurs reprises. Sarah-Maude est une élève appliquée et pleine d’ambition qui est reconnue pour sa persévérance et sa grande sensibilité artistique. Elle est la première récipiendaire de la Bourse d’Excellence de la culture Desjardins, offerte par la Jeune Scène d’Affaire, à un finissant au futur prometteur.

Elle gradue en 2017, au terme de 8 années exigeantes, au cours desquelles elle a le privilège de danser les rôles solistes de plusieurs classiques du répertoire tel Giselle, Le Lac des Cygnes, La Bayadère et Casse-Noisette. Elle garde un souvenir mémorable du solo Miséricorde qu’elle interprète lors de son spectacle de graduation, chorégraphié sur elle, par la première danseuse des Grands Ballets Canadiens, Vanesa Garcia-Ribala Montoya.

À sa sortie de l’École Supérieure de ballet, Sarah-Maude partage la scène avec Kent Nagano et l’Orchestre Symphonique de Montréal, dans L’Histoire du soldat. Elle danse lors du Festival Quartier Danse, dans une pièce d’Anne Dryburgh, collabore avec Andrew Skeels et continue de s’illustrer avec les Grands Ballets Canadiens, notamment dans Giselle d’Ivan Cavallari et Casse-Noisette de Fernand Nault. Depuis 2018, Elle fait partie de la production Ella, l’histoire de Cendrillon de Ballet Ouest de Montréal, dans laquelle elle tient le rôle de la Fée de l’été. En 2020, la compagnie tourne à travers le Québec, et c’est un pur plaisir pour Sarah-Maude de partager sa passion au delà du public montréalais. Sarah-Maude figure de nombreuses fois dans des courts-métrages, publicités et installations visuelles, ce qui l’amène à être sélectionné pour danser dans la nouvelle série de fiction Tiny Pretty Things, produite par Netflix, disponible en Septembre 2020. Le tournage de 4 mois, à Toronto, lui donne entre autres l’opportunité de travailler avec le chorégraphe Garrett Smith. Sarah- Maude est reconnaissante de vivre de sa passion et souhaite la partager avec le plus grand nombre de gens.

  • Noir Vimeo Icône
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Twitter Icon

Résidence Annuelles 2020 et 2021 au CASJB | Arts de la Scène Estrie

en partenariat avec la Ville de Sherbrooke