servi au volant

Sona Pogossian

Mercredi 26 août 2020

Titre: Ex-ode

Musique: Shish-hashtom de Mohammad Reza Mortazari et Melody de Arno Babajanyan

Chorégraphie et interprétation: Sona Pogossian

Crédit photo: Vincenzo

Note d'intention:

Le rituel est un des motifs par lesquels Sona pense son travail. Dans un monde en constante mouvance, le déracinement est inévitable. Pour se (re)trouver, nous posons, nous transposons des gestes sacrés qui se transforment en talismans d'expansions. Nos actes englobent la double signification du rituel : « relier » et « se recueillir ».

 

En tant que corps migrant et Être féminin, Sona considère chacune de nos attitudes comme une éligible et une objection aux regards discrétionnaires des pouvoirs.  Cela supposerait que les représentations ne sont que « l'écart » et « l'entre » d'une action hybride où le corps est une ontologie critique de soi. 

À propos:

Ex-ode questionne la construction des identités dites « orientales ». À travers un voyage poétique, aux frontières de la religion, le corps traduit l'état sauvage et brutal qui se cache derrière les ondulations des danses féminines d'Orient. Ici, la fluidité et la douceur apparaissent comme des armes de résistance, de protection et d'émancipation face à un monde où la virilité est maître de l'action.

Le geste comme un événement et un tourbillon cyclique d'un espace d'expression où l'ode corporelle est fantasme pour certain et pour d'autre, un exil.

Biographie de l'artiste:

Française d'origine arménienne, Sona a été formée à la danse classique et contemporaine au conservatoire de Lyon et au sein du Jeune Ballet de Genève. Elle a poursuivi sa formation au sein de l'Université d’État de Moscou d'Art et de Culture où elle développa ses connaissances en danses de Caractère, ainsi qu'à l'Université Paris 8. Depuis, performeuse et chercheuse freelance, elle a dansé pour des œuvres contemporaines telles que la reprise de La danse planétaire d'Anna Halprin en France ou encore une lecture performance sous la direction de Klaus Karlbauer en Autriche. Sona a également travaillé pour des compagnies nationales de danses populaires telles que l'Ensemble National de Mari El en Russie et le Ballet de Frevo au Brésil. Aujourd'hui, doctorante en études et pratiques des arts à l'UQAM, son travail s'oriente autour de la réappropriation des danses dites "traditionnelles" ou bien "ethniques". En parallèle, Sona s'engage au sein de différents projets socio-culturels en faveur de l'éducation (ONG Maliba, United World College - Armenia, U-man radio humanitaire, ONG Women's resource center). Sa philosophie développe l'approche multipotentielle de chacun afin de recomposer ensemble nos pratiques, nos savoirs et les dichotomies historiquement établies.

  • Noir Vimeo Icône
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Twitter Icon

Résidence Annuelles 2020 et 2021 au CASJB | Arts de la Scène Estrie

en partenariat avec la Ville de Sherbrooke